Accueil » Objets » Fauteuil en cuir brun-rouge, circa 1928 | Jacques-Emile Ruhlmann

Ruhlmann Jacques-Emile - Fauteuil cuir et ébène de macassar _ Galerie Arcanes l Arts Décoratifs XXe - Art Contemporain Paris

Ruhlmann Jacques-Emile - Fauteuil cuir et ébène de macassar _ Galerie Arcanes l Arts Décoratifs XXe - Art Contemporain Paris

Fauteuil en cuir brun-rouge, circa 1928 | Jacques-Emile Ruhlmann

Année : Circa 1928
Matériaux : Cuir, ébène de macassar
Dimensions : 66 x 76 x 70 cm
Artiste : Jacques-Emile Ruhlmann
Cet objet est disponible

Description de l’objet

Elégant fauteuil en cuir brun-rouge et ébène de macassar. Le dossier arrondi à bordure plate et galbée, se prolonge sur les accoudoirs pleins. La ceinture basse apparente à décor de cannelures repose sur un piétement avant à pans coupés et deux pieds arrière galbés. La pièce porte l’estampille “Ruhlmann”. Le cuir a été refait à neuf.
66 x 76 x 70 cm

Confortable et solidement architecturé, il repose sur des pieds très légèrement cambrés ; son ornementation est réduit au strict nécessaire. Par sa tenue, ce petit fauteuil illustre parfaitement la mise en place à partir de 1928 d’une nouvelle phase de production du créateur, plus sobre, tout en noblesse.

Cet objet vous intéresse ?

Ruhlmann Jacques-Emile - Petite table modèle Bernstein _ Galerie Arcanes l Arts Décoratifs XXe - Art Contemporain Paris

A Propos de l’artiste

Jacques Emile Ruhlmann (1879-1933)
Créateur autodidacte connu comme l’un des principaux acteurs du style Art déco français, Jacques-Émile Ruhlmann figure dès le Salon d’Automne de 1910. Ses pièces, aux formes pures et bien équilibrées, s’inscrivent dans la grande tradition du meuble français du XVIIIe et XIXe siècle. Elles sont plaquées de bois précieux, tels que l’acajou de Cuba et le palissandre de Rio, et rehaussées par l’utilisation discrète de l’ivoire, du bronze, ou encore du parchemin.
Travaillant avec les architectes les plus renommés de son temps, Ruhlmann se voit confier plusieurs commandes d’État, notamment le palais de l’Élysée, ainsi que de nombreuses commandes privées, œuvrant pour le maharaja d’Indore, les banquiers Rotschild, Puiforcat, ou encore l’écrivaine Colette.