Accueil » Objets » Guéridon modèle « Bernstein », circa 1920| Jacques-Emile Ruhlmann

Ruhlmann Jacques-Emile - Petite table modèle Bernstein _ Galerie Arcanes l Arts Décoratifs XXe - Art Contemporain Paris_1

Ruhlmann Jacques-Emile - Petite table modèle Bernstein _ Galerie Arcanes l Arts Décoratifs XXe - Art Contemporain Paris

Ruhlmann Jacques-Emile - Petite table modèle Bernstein.2 _ Galerie Arcanes l Arts Décoratifs XXe - Art Contemporain Paris

Ruhlmann Jacques-Emile - Petite table modèle Bernstein.3 _ Galerie Arcanes l Arts Décoratifs XXe - Art Contemporain Paris

Guéridon modèle « Bernstein », circa 1920| Jacques-Emile Ruhlmann

Année : Cira 1920
Matériaux : Loupe d'Amboine, Macassar, ivoire
Dimensions : 75,5 x 81 cm
Artiste : Jacques-Emile Ruhlmann
Cet objet n'est plus disponible

Description de l’objet

Petite table en placage de loupe d’Amboine et Macassar, modèle « Bernstein ».
La structure se compose d’un plateau octogonal rehaussé de denticules d’ivoire et monté sur de longs pieds effilés, unis par un plateau d’entretoise carré. Circa 1920.
Hauteur : 75,5 cm Diamètre : 81 cm

Cet élégant guéridon, aux longs pieds graciles caractéristiques des oeuvres de Jacques-Emile Ruhlmann, est un modèle des pièces de mobilier commandées par Henry Bernstein pour son appartement rue de l’Université à Paris.

Cet objet vous intéresse ?

Ruhlmann Jacques-Emile - Petite table modèle Bernstein _ Galerie Arcanes l Arts Décoratifs XXe - Art Contemporain Paris

A Propos de l’artiste

Jacques Emile Ruhlmann (1879-1933)
Créateur autodidacte connu comme l’un des principaux acteurs du style Art déco français, Jacques-Emile Ruhlmann figure dès le Salon d’automne de 1910. Ses pièces, aux formes pures et bien équilibrées, s’inscrivent dans la grande tradition du meuble français des XVIIIe et XIXe siècles. Elles sont plaquées de bois précieux, tels que l’acajou de Cuba et le palissandre de Rio, et rehaussées par l'utilisation discrète de l'ivoire, du bronze, ou encore du parchemin.
Travaillant avec les architectes les plus renommés de son temps, Ruhlmann se voit confier plusieurs commandes d’Etat, notamment le palais de l'Elysée, ainsi que de nombreuses commandes privées, travaillant pour le Maharajah d’Indore, les banquiers Rotschild, Puiforcat, ou encore l’écrivaine Colette.